20/03/2007

LîDjibouti... faire avancer le "schmilblik"

Une nouvelle association basée sur l'amitié et la solidarité entre des habitants de pays fondamentalement différents cela nécessite un large temps de réflexion. Pas question de faire du paternalisme, de jouer "le grand frère" ou le "cochon payeur". Dans notre cas on refuse le rapport de domination qu'il soit d'ordre financier, culturel ou autre. Et ce n'est pas si évident que cela. Nous savons que la vie des Djiboutiens dans leur pays est encore, bien souvent, dans un état de pauvreté chronique, de dépendance économique. Ce pays ne possède pas de ressources énergétiques importantes au point d'être concurentiel sur les marchés financiers, il est seulement "bien" situé et ce n'est pas un hasard si les USA s'intéressent fort à lui comme s'y intéressaient la France. Le problème est que l'intérêt des grandes puissances du monde ne passe pas souvent par l'intérêt des gens, des petites gens. L'association LîDjibouti ne veut pas se mêler de la politique intérieure de cet état, mais intervenir d'une manière ou d'une autre pour aider la santé et l'enseignement.

Même à petite échelle, c'est de la politique car c'est un choix. Le simple fait de vouloir, même petitement, résoudre des problèmes, c'est dire qu'il y en a. C'est forcément critique.

Comme je l'ai écrit ce soir dans le blog de notre association nous en sommes encore dans une phase d'étude, de recherche sur l'action de l'association, nous voulons ne pas précipiter les choses, mesurer, avec le plus de collaborations possibles, tant à Djibouti qu'en Belgique et plus largement, ce que nous allons faire et comment. une réflexion que je vous invite à partager avec nous sur le blog de LîDjibouti et bientôt sur une communauté MSN.

20:51 Écrit par Jacques Chevalier, alias Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

j'aimerai connaitre mieux votre association ,j'ai pas mal de connaissance djiboutienne

Écrit par : sarto | 03/03/2008

Les commentaires sont fermés.