08/06/2007

7 juin tristounet

AAAmarcelMon Camarade Marcel est parti sur d'autres chemins de lutte ce jeudi dans l'après-midi. Marcel je le connaissais depuis mon adhésion à la Jeunesse Communiste en janvier 1973, il était alors député-Bourgmestre de Cheratte.

C'est vraiment depuis mon installation à Cheratte en 1994 que Marcel et moi sommes devenus très proches. C'est lui qui me poussa à organiser l'exposition pour le 20ème anniversaire de la fermeture de notre charbonnage. Il ne sera pas à mes côtés en novembre pour l'exposition  du 30ème anniversaire. Grâce à Marcel, il était fier de m'avoir confié le flambeau, je suis, comme lui l'était, très actif pour le sauvetage du Hasard de Cheratte et la reconversion du quartier en lui-même dans une perspective de communauté urbaine, perspective que voulait Marcel à l'égal de son ami Guy Mathot lui aussi décédé il y a peu. Je me rappelle avoir rencontré Guy Mathot un soir de fête italienne au Centre Culturel de Seraing, Marcel avait insisté pour que je vienne avec lui, c'était en 1998 je crois. Marcel a été de toutes les luttes, de toutes les manifs, de toutes les élections, tout le monde avait l'habitude, au Conseil Communal de Visé, alors qu'il n'y siègeait plus, de le voir aux côtés de la journaliste de La Meuse, Michèle Cominette, à la table de la presse. Marcel était partout où il y avait de la vie, des gens, des plus hauts aux plus humbles. Il était aussi un jardinier hors pair distribuant à ses nombreux amis les produits de ses récoltes : les cerises, la rhubarbe, les salades, le céléri, les noix... Marcel fut celui aussi qui introduisit le chocolat chaud à la buvette du Parlement à Bruxelles et tous les cafetiers de Visé et d'ailleurs se souviendront souvent de sa manie d'alterner le scotch et le chocolat chaud. Marcel fut mon témoin lors de mon mariage en 2000 même si ce mariage ne tint guère. Il était très souvent à Vottem avec nous aux manifestations avec son légendaire calot bleu sur la tête. Contrairement à moi et à Francis Theunissen, il était resté membre du Parti Communiste, même quand le parti voulait qu'il démissionne. Fidèle à ses convictions, son engagement jusqu'au bout. Réaliste, adoptant une voie que nous, ses amis communistes de coeur à Visé, avons privilégiée malgré quelques vociférations ineptes de certains cocos nostalgiques d'un communisme pas vraiment humaniste. Oh, oui, je sais, je vais encore recevoir par personnes interposées, un cortège d'insultes et de menaces ce ceux-là. Heureusement, d'autres, la plupart de nos anciens camarades, même en contradiction avec les idées de Marcel, sont restés épris de sagesse et je suis sûr qu'eux aussi sont tristes à cette heure d'avoir perdu notre Ami.

Voila, je voulais dire ces quelques mots avant d'aller me coucher, vous retrouverez les renseignements utiles pour les funérailles sur le blog politique de Myriam : http://blog-myriam-ps.skynetblogs.be

Bonan nokton, où plutôt tagon car peu de gens viennent me lire la nuit.

01:08 Écrit par Jacques Chevalier, alias Chevaljak dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.